Une transformation progressive - Michel Côté
Michel Côté

Le temps passe, mais les souvenirs restent. Tout est gravé dans notre mémoire. Parfois, ces souvenirs sont supportables, d’autres fois pénibles. Comme étoiles filantes, les gens passent et chacun suit son chemin. Sur ce blog, je porterai mon regard sur ces routes, parfois parallèles, parfois entrecroisées.

Une transformation progressive

Une transformation progressive - Michel Côté

Avec l’été qui arrivait à grands pas, j’avais pris de bonnes résolutions pour perdre du poids. Pour commencer, je devais revoir ma nourriture. J’aime faire la cuisine au beurre, manger du fromage et des viandes rouges, dévorer des pâtisseries. Alors que j’étais plutôt fin, quand j’étais un jeune étudiant, j’ai pris, au fur et à mesure des années qui sont passées, du tour de la taille, des hanches et des bras, sans que cela soit causé par un effort musculaire. La graisse accumulée a été difficile à déloger. Mon ami Patrick m’a bien aidé. Il avait suivi un régime, puis grâce à ses efforts, il avait maigri. Les habitudes prises pendant cette session avaient été gardées et il n’avait plus repris depuis ce moment. Il m’avait conseillé de prendre de bons repas, en quantité, mais de ne pas mélanger deux protéines, de prévoir des légumes verts à chaque fois que je mangerais chez moi ou à l’extérieur, de stopper les sucreries pendant quelques mois.

Reprendre une activité physique était aussi dans ma liste. Je m’inscris à un club de gym, j’ai acquis de bonnes chaussures pour courir, et j’ai même prévu d’aller deux fois par mois dans une piscine, pour m’exercer à la natation pendant deux heures. Avec ce programme complet, je ne pouvais que satisfaire mes objectifs. C’est exactement ce que j’avais prévu, dans le temps que je m’étais donné, qui arriva. Je fondis tout en gagnant du muscle et en acceptant que mon corps ne soit pas le même que lorsque j’étais âgé d’une vingtaine d’années. Je me suis transformé progressivement, ce qui est certainement une raison de ma stabilité, à présent. Comme j’étais très content d’avoir atteint mon but, j’ai proposé à Patrick une sortie à la campagne. Il avait un dossier à déposer à un Syndic de faillite Montréal, et il passa me voir rapidement.

J’aime me promener pendant des heures dans les bois et les champs, découvrir de petits villages cachés. Je m’aère le corps et l’esprit. Je sais que mon ami apprécie la campagne, ma proposition de quelques jours dans une maison en location, au bord d’un lac, fut accueillie avec enthousiasme. Trois semaines plus tard, j’abordais le dernier virage avant de parvenir à cette destination. La vue de la modeste demeure en rondins de bois m’a envahi de bonheur. C’était exactement ce dont j’avais rêvé, et nous avons passé d’excellents moments dans ce lieu enchanteur.