Retour aux sources - Michel Côté
Michel Côté

Le temps passe, mais les souvenirs restent. Tout est gravé dans notre mémoire. Parfois, ces souvenirs sont supportables, d’autres fois pénibles. Comme étoiles filantes, les gens passent et chacun suit son chemin. Sur ce blog, je porterai mon regard sur ces routes, parfois parallèles, parfois entrecroisées.

Retour aux sources

Retour aux sources - Michel Côté

Vivre à la campagne, c'est pour moi l'idéal. J'ai grandi dans un village, mais j'ai dû le quitter pour la ville afin de poursuivre mes études. C'est une ville universitaire et je me suis bien sûr fait beaucoup d'amis, mais l'ambiance du village me manquait tellement que presque chaque fin de semaine, j'y retournais, pour me recharger l'esprit.

Mais bien sûr, je savais que je devrais rester vivre en ville après mes études, car il n'y a pas d'emploi dans mon domaine d'études dans mon village et il est beaucoup trop éloigné de la ville pour que je songe à y vivre tout en travaillant en ville. Je m'étais donc fait à l'idée d'habiter en ville jusqu'à la retraite et je comptais ensuite retourner dans mon village, lorsqu'un beau jour mon meilleur ami Jean-Paul m'a parlé d'une offre d'emploi de la part d'un fournisseur internet magog qu'il avait vu sur un site en ligne, et qui était dans mon domaine professionnel. Jean-Paul et moi, nous avons grandi ensemble à la campagne, mais il a eu la chance d'y rester, il est restaurateur et il dirige maintenant le restaurant de ses parents. Il aimerait tellement que je revienne vivre au village, car nous sommes pratiquement comme des frères.

J'ai donc lu l'annonce et comme elle semblait très intéressante, j'ai contacté la compagnie. C'était un emploi à plein temps et permanent, donc parfait pour moi. Après 2 entretiens, le directeur de la compagnie m'a dit qu'il serait enchanté de m'engager le plus rapidement possible, mais comme j'étais sous contrat avec l'entreprise qui m'employait, je devais bien sûr demander à mon responsable quand je pourrai quitter mon poste exactement. Je savais que ça ne serait pas facile, car je travaillais déjà depuis 7 ans pour cette compagnie et je m'y plaisais beaucoup. Mais pouvoir vivre au village était pour moi la priorité. Et à ma grande surprise, quand je lui expliqué que je voulais quitter mon emploi pour pouvoir vivre dans mon village, mon responsable m'a proposé de rester au sein de la compagnie et de travailler de chez moi ! Je n'en croyais pas mes oreilles, car je ne pensais vraiment pas que c'était possible. Il m'a dit qu'il tenait beaucoup à ce que je reste travailler pour l'entreprise. Bien évidemment, j'ai tout de suite accepté et j'ai informé la compagnie pour laquelle j'avais postulé, que finalement, je ne pouvais pas la joindre. Le directeur était bien sûr déçu, mais il a compris ma décision.

Dès la semaine prochaine, je commencerai à travailler de chez moi et cette fin de semaine, je vais célébrer mon retour au village avec Jean-Paul à son restaurant. Au champagne, bien sûr !