Élégant pour le mariage - Michel Côté
Michel Côté

Le temps passe, mais les souvenirs restent. Tout est gravé dans notre mémoire. Parfois, ces souvenirs sont supportables, d’autres fois pénibles. Comme étoiles filantes, les gens passent et chacun suit son chemin. Sur ce blog, je porterai mon regard sur ces routes, parfois parallèles, parfois entrecroisées.

Élégant pour le mariage

Élégant pour le mariage - Michel Côté

Pour le mariage de ma sœur, je remarquais que tout avait été bien pensé. Les couleurs s’accordaient à celles que les mariés portaient, tandis que les accessoires disposés sur les tables étaient simples et raffinés. L’événement devait se tenir dans deux jours quand je passais dans le lieu qui avait été loué pour l’occasion. Une organisatrice de mariage avait été engagée, et elle avait fait un beau travail, soigné et d’excellente qualité. Je l’avais rencontrée pendant une des réunions que ma sœur avait organisée pour préparer cet événement si important. Elle avait une cinquantaine d’années et elle était très dynamique. J’avais remarqué qu’elle avait une tache brune sur la peau, à peu près au niveau du poignet. Elle m’avait recommandé quelques enseignes où elle était sûre que je trouverais des vêtements corrects pour le mariage de ma sœur. M’habiller n’a jamais été un plaisir pour moi, et je suivis ses conseils en matière de vêtements.

Ma mère fut surprise, très agréablement, de voir que j’avais trouvé une tenue élégante pour le mariage de ma sœur. Mon père fut tout aussi étonné, comme il me le dit, mais il trouva que j’avais bien choisi. Mon costume complet était gris clair avec des rayures anthracite. Pour contraster, j’avais pris une chemise d’un bleu électrique, du plus bel effet. Mes chaussures seraient grises, elles aussi. J’avais opté pour un nœud papillon, de la même couleur que mon costume. Avec mes cheveux blonds, ces couleurs m’allaient vraiment bien et je songeais que je pourrais m’habiller ainsi plus souvent. Comme je n’avais pas de conjointe, j’avais eu toute la liberté de choix dans les couleurs qui était possible, puisque je n’avais pas à m’accorder avec quelqu’un.

Mon cousin Pierre avait été tout aussi étonné que mes parents de voir mon costume, ma chemise et mes chaussures. Il reconnaissait que tout était bien accordé. Celle qui fut la plus belle, bien entendu, ce fut ma sœur. Elle avait une robe de mariée assez classique. Toute blanche, elle était en soie brodée de perles fines. Des dentelles fines ornaient son bustier et le bas de la jupe. Son voile reprenait les perles et les dentelles, en un ensemble élégant. Plus que deux jours, et je la verrais au bras de mon père, aller à l’autel. J’étais plus qu’impatient de voir la tête de mon beau-frère quand il découvrirait son épouse aussi jolie. Je devais absolument penser à prendre une photo de ce moment.